La Capella -Tom Carr / La Chapelle

6Instal·lació

Exposició permanent
La Capella -Tom Carr / La Chapelle
#MAMT

L’exposition

La chapelle est un espace préservé de l’ancienne Casa Martí. Les familles qui y habitaient l’utilisaient pour réaliser de petits offices religieux. La coupole et les moulures originales du XVIIIe siècle ont été préservées. D’autres espaces du musée ont également conservé ce type d’éléments ornementaux, et associent ainsi l’histoire du bâtiment à son usage actuel.

 

En 1997, l’artiste Tom Carr (Tarragone, 1956) réalisa l’exposition « Aqua et tempus » au musée d’Art moderne. À la suite de cette exposition, il décida de placer l’installation du même nom dans la chapelle, en utilisant l’ordre et la géométrie en tant qu’éléments clé de son œuvre sculpturale.

 

 

L’exposition Aqua et Tempus fut suivie d’une antithèse, Ignis et tempus, qui fut présentée parallèlement au musée de Graz.

Cette installation de Tom Carr dénote un attrait pour l’ordre, la géométrie et une préférence pour le minimalisme. Des formes comme le carré, le triangle et le cercle sont présentés dans des typologies très variées, plus ou moins fragiles, et jouent avec les bruits, l’air et la lumière qui les pénètrent et les entourent.

Tom Carr (Tarragone, 1956) est un artiste plastique contemporain qui vit et travaille actuellement à Sant Quirze del Vallès. Professeur à l’école Massana de Barcelone, il a également enseigné à la School of Visual Arts (SVA) de New-York ou au Centro Galego de Arte Contemporáneo de Saint-Jacques de Compostelle, entre autres.

Il s’est toujours senti attiré par la tridimensionnalité, l’espace naturel et architectural, et la sculpture. Pour cela, les concepts d’espace et de temps sont, dès le départ, des références constantes dans son œuvre, comme en témoigne l’installation réalisée par l’Espai 10 de la Fondation Miró, sa première exposition en 1981. Il y démarra ce qui devint une constante dans le reste de son œuvre : l’expression du maximum avec un minimum d’éléments.

Les matériaux étaient des toiles tendues, des fils et des baguettes peintes. Plus tard, ce furent des ombres des lumières reflétées par des miroirs, des diapositives projetées sur des façades, des intérieurs et des petits objets.

À partir de 1983, parallèlement aux installations, une œuvre sculpturale commence à apparaître, basée sur des éléments d’architecture : des tours, des escaliers, des arcs, des ziggurats, des murs. Ces éléments sont réalisés en bois peint.

Dans une nouvelle étape, les formes sont simplifiées : des disques, des cylindres, des polygones étoilés, des formes hélicoïdales et des spirales se rapprochent du monde du symbolique, matérialiser l’esprit : le temps, l’être, le centre.

Oeuvres
Artistes

Tom Carr

Tarragona, 1956